L’Amitié et l’Espace – Lieux de vie

1/ Les conventillos

Le conventillo, littéralement « petit couvent », a été le lieu d’habitation d’une grande partie des immigrants venus en Argentine au début du XXe siècle. Le nom vient probablement du fait de la forme générale de leur construction : une cour entourée de chambres rappelant les cellules des nonnes. Ce sont des anciens fastes maisons abandonnés par leurs propriétaires à cause de la fièvre jaune de 1871 et reprises par la suite par les secteurs démunis de l’immigration. Chaque nouvelle famille occupant une ou deux pièces de la maison originale et tous partageant les patios. C’est dans leur creuset où se mélangeaient toutes les populations et toutes les langues, qu’une grande partie de la culture urbaine, propre à Buenos Aires allait s’élaborer. Mais plus encore c’est là, dans le confinement de ces patios, que une forme de société (et du social) s’est structurée.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *